retrodev

Antonin Segault

Travaux

Dépôt de fichiers

Contact

En septembre 2018, j'ai rejoins l'Université Paris Nanterre en qualité de Maître de Conférences en Sciences de l'Information et de la Communication. J'enseigne au département Information et Communication de l'UFR PHILLIA et effectue mes recherches au sein du laboratoire Dicen-IDF. Je reste également chercheur associé au laboratoire ELLIADD de l'Université de Franche Comté.

Mes recherches concernent les usages des outils du web, tout particulièrement des médias sociaux, dans les processus collectifs d'organisation et de partage des connaissances. Je m'intéresse aux situations de crise, telles que les catastrophes naturelles ou industrielles, mais aussi à l'excercice de la science participative et de la co-création de documents dans des contextes plus appaisés. Une part significative de mes travaux portent plus précisément sur le développement d'outils susceptibles d'aider les chercheurs et les citoyens impliqués dans ces processus.

Dernières publications

Segault, A. (2019). Historic Graphs : Cartographie dynamique des liens sur Wikipédia. H2PTM 2019, De l’hypertexte aux humanités numériques. Paris, France: ISTE Editions.

Segault, A., Cozma, V., & Roxin, I. (2019). Les technologies du Web Sémantique au service de l’approche One Health en médecine humaine et animale. Information, communication et humanités numériques: enjeux et défis pour un enrichissement épistémologique. Cluj-Napoca, Roumanie: Accent.

Segault, A. (2018). Crossplatform References on Social Media: Methodological Challenges and Research Avenues. In Proceedings of the 2nd International Conference on Web Studies (pp. 52–55). ACM.

Thèse

J'ai effectué mon doctorat en Sciences de l'Information et de la Communication (CNU 71) à l'école doctorale LECLA, d'octobre 2013 à novembre 2017. Ma thèse, préparée sous la direction de Ioan Roxin (Pr) et Federico Tajariol (MCF HDR) s'intitule Communication de crise en phase post-accidentelle nucléaire : organisation et partage des connaissances sur le Web. Elle a été soutenue le 9 novembre 2017 à Montbéliard, et le manuscrit final est accessible dans les archives numériques universitaires.